De Rien et de Tout
Aider les autres,c'est s'aider soi-même.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

GoYuB La Bonne Affaire
https://www.goyub.net/fr/frontend/pages/partnership?grid=103212
François Charron (Techno et Folies)
http://www.francoischarron.com/
cartes de voeux
http://www.joliecarte.com/
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Convertisseur youtubeMP3
http://www.youtube-mp3.org/fr
blagues aléatoires
Fibroact & Envolée Bleue du Québec
http://fibroact.wix.com/et-sfc-partenairesÀ visiter et à partager...Merci

Fibromyalgie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fibromyalgie

Message par Admin(LouiseB.) le Mar Sep 10, 2013 3:37 pm



POINT DE DÉPART


  • Il s'agit d'un état plus que d'une maladie, au cours duquel apparaissent des douleurs violentes, sans localisation très précise, touchant surtout le dos. On l'appelle aussi le "syndrôme polyalgique idiopathique diffus", ou la "polyentésopathie".
  • La maladie concerne à 80 % des femmes entre 30 et 50 ans.
  • La fibromyalgie divise beaucoup le monde médical, certains médecins lui accordant une réalité et une légitimité et d'autre non. Ce manque de reconnaissance amène certaines personnes atteintes de ce problème à ne pas se sentir prises en compte.


SIGNES


  • Douleurs diffuses touchant le dos, la colonne vertébrale, mais aussi les muscles, les articulations et les zones d'insertion des tendons. La douleur est augmentée par le froid, les émotions, les efforts et l'humidité.
  • Cela provoque des insomnies en raison des douleurs, avec un sommeil jugé comme non réparateur,
  • Une fatigue générale.


D'autres signes très variés peuvent être associés :


  • Des maux de têtes l'accompagnent
  • La personne se plaint de douleurs dans le ventre que le médecin met généralement en rapport avec unecolite spasmodique .
  • Des douleurs au niveau de la vessie
  • Une anxiété importante, voire une dépression


LE DIAGNOSTIC


  • Il est très malaisé car les douleurs sont très atypiques, diffuses. Les radiographies sont normales, les examens sanguins également, et rien ne semble expliquer ces douleurs.
  • En particulier, il n'existe pas de signes inflammatoires, pas de signes de destruction musculaire, et aucun signes montrant un déséquilibre du ionogramme sanguin .
  • Le diagnostic est donc un diagnostic d'élimination : le médecin conclut à la fibromyalgie, essentiellement en raison de douleurs importantes sur les points d'insertion des tendons sur la colonne vertébrale et aux membres qui contrastent avec la négativité de tous les examens.
  • Il peut arriver que ces problèmes soient mises sur le compte de douleurs de type psychosomatiques , ou dans le cadre d'une dépression ou d'un syndrome post-traumatique (ensemble de signes survenant à la suite d'un traumatisme important, tel que viol ou abus sexuels).


CRITÈRES DIAGNOSTICS
On suspecte une fibromyalgie si :


  • la douleur est diffuse
  • dure depuis plus de 3 mois
  • et si elle est provoquée par la pression de certaines zones du corps (sur les 18 zones, il faut que 11 points au moins déclenchent la douleur). Ces points doivent être aussi bien à droite qu'à gauche, au dessus et en dessous de la ceinture.


Les points douloureux sont les suivants :


  • la région sous-occipitale derrière la base de la tête
  • la région antérieure du cou (la gorge)
  • la région des deuxièmes côtes (juste sous les clavicules)
  • les trapèzes (le haut des épaules)
  • l'origine des sus-épineux (muscles de la région postérieure de l'épaule, là où les médecins font souvent les vaccins)
  • la région du coude
  • Le haut des fesses, sur le côté
  • les grands trochanters (le haut du fémur, juste en dessous des hanches).
  • Les genoux


Toutefois, ces critères ont leur limite, car certaines personnes qui sont sensibles à moins de 11 points sur 18 peuvent présenter une authentique fibromyalgie.
ORIGINE


  • On ne connait pas bien l'origine. On sait seulement que cette maladie touche généralement les femmes à partir de la quarantaine. Il pourrait s'agir de douleurs des muscles et des articulations liées à des troubles du sommeil qui en constitueraient le point de départ.
  • On a évoqué également une sensibilité très exacerbée à la douleur, due à un seuil de tolérance très bas à la douleur.
  • Certains vaccins ont été également mis en cause. Actuellement on n'a pas encore retrouvé de cause bien définie.


LE TRAITEMENT
Il repose sur :


  • les antalgiques (tramadol + paracetamol),
  • la rééducation ,
  • Les étirements musculaires
  • Thérapies cognitives
  • Les anti-épileptiques (prégabaline et pramipexole).
  • les antidépresseurs (amitriptyline, duloxetine, venlafaxine et milnacipran). Ils sont d'efficacité variable selon les personnes.
  • C'est pourquoi une psychothérapie de soutien peut être utile.
  • Le maintien de l'activité professionnelle est indispensable tant qu'il est possible.


EVOLUTION


  • La fibromyalgie est une maladie chronique. En raison de la pénibilité des symptômes ressentis par la personne, la maladie peut retentir de façon importante sur la vie quotidienne.
  • La maladie bien que n'engageant pas le pronostic vital est parfois pénible, mais finit souvent par diminuer grâce aux traitements. Bien qu'on ne puisse pas à proprement parler de guérison selon les spécialistes, les douleurs peuvent être contrôlées et aboutir à un état considéré comme une rémission ou une stabilisation. Certains témoignages font état d'une disparition totale des symptômes au bout d'un temps plus ou moins long.
  • L'évolution est d'autant plus favorable que la maladie survient jeune, est d'intensité modérée ou faible et survient chez des personnes ayant une activité professionnelle et sans troubles psychologiques en début de maladie.
  • La fibromyalgie peut être associée à des maladies générales telles que le lupus érythémateux disséminé , syndrome de Gougerot-Sjögren , ou la polyarthrite rhumatoïde . Le pronostic dépend donc alors beaucoup de l'évolution de chacune de ces maladies.
  • La difficulté pour les personnes atteintes de cette maladie est qu'elle est assez controversée, certains spécialistes en l'absence de preuves par les examens la considérant comme une somatisation. Le flou dans la classification (maladie rhumatismale ou psychiatrique ?), et le manque de reconnaissance en font une maladie sans véritable statut et donc une sensation de non prise en compte par le patient.


ASSOCIATIONS


  • Centre National des Associations de Fibromyalgiques :
  • Fibromyalgie SOS association :


BIBLIOGRAPHIE


  • Académie Nationale de Médecine (Novembre 2008)
  • Société Française de Rhumatologie



[*]Fibromyalgie SOS association :

BIBLIOGRAPHIE



  • Académie Nationale de Médecine (Novembre 2008)
  • Société Française de Rhumatologie







[*]Fibromyalgie SOS association :

BIBLIOGRAPHIE




  • Académie Nationale de Médecine (Novembre 2008)
  • Société Française de Rhumatologie







[*]
BIBLIOGRAPHIE




  • Académie Nationale de Médecine (Novembre 2008)
  • Société Française de Rhumatologie
avatar
Admin(LouiseB.)
Admin

Localisation : Québec,Canada

http://detoutetderien.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum